Une interview FreshPlaza: “Après le veto, la Russie et l´Europe s´approvisionnent de plus en plus au Maroc”.

Partida-Logistics célèbre ses 95 ans d´histoire.

Cette année, PARTIDA célèbre ses 95 ans. Au cours de l´interview à Álvaro Partida, représentant la quatrième génération de cette compagnie espagnole spécialisée en traitements douaniers, support logistique de marchandises d´exportation, d´importation et de transit, par terre et par mer, nous ferons un voyage dans le temps pour connaître son histoire, son rôle pendant la guerre d´Afrique, sa spécialisation en transits entre le Maroc et l´Europe, son évolution en tant que société et avec elle les grands changements qu´a souffert la logistique, la répercussion du veto Russe sur l´Europe, de même que les nouvelles tendances.

“Mon frère aîné Fernando Partida López et moi formons partie de la quatrième génération de la famille”, nous raconte Álvaro Partida. “Notre arrière-grand-père Fernando Partida Palma s´est constitué en 1923 comme commissionaire de transit dans le Port d´Algésiras pour gérer et réaliser les embarquements de marchandises à destination de Ceuta et de Tanger. Les moyens de transport utilisés à cette époque étaient des charriots tirés par des mules. Le transport de marchandises entre le port et la gare de chemin de fer se payait la somme, aujourd´hui incroyable, de 3 pesetas la tonne”.

“Durant la guerre d´Afrique, nous avons proposé au gouvernement espagnol la possibilité de nous convertir en fournisseur de vivres et de marchandises pour nos troupes, tellement dans le besoin, dans les territoires de l´ex-colonie. Plus d´un soldat espagnol a béni le nom de PARTIDA, qui symbolisait le “cordon ombilical” qui les unissait à la Patrie”.

Au fil de ses 95 longues années, la compagnie s´est convertie en une organisation spécialisée en traitement douanier de marchandises en régime d´importation, d´exportation et de transit et en support logistique pour les transports en conteneurs et camions. Avec Algésiras comme leader indiscutable du système portuaire espagnol, l´établissement des plus grandes compagnies maritimes du monde et la proximité géographique du nord de l´Afrique, nous avons vu une magnifique opportunité de croissance, et par conséquent nous avons adapté nos structures et nos moyens”.

En 2015, la société ALGECIRAS LOGISTICA, dirigée par la famille Ramos, a décidé d´unir ses forces avec PARTIDA pour atteindre des objectifs très similaires à moyen/long terme et pour partager des très ambitieux projets à Algésiras. “Conjointement, nous avons obtenu que notre certification OEA soit revalidée et nous sommes actuellement une entreprise de référence dans le sud de l´Espagne” affirme-t-il.

“ Il est clair que la logistique, non plus celle des années 20 sinon celle d´il y a 5 ou 6 ans, n´a plus rien à voir avec l´actuelle. Les avances sont constantes et nous devons nous adapter quotidiennement au besoin de la scène. Logiquement, les clients demandent rapidité, traçabilité et des prix compétitifs. Être capables de satisfaire ces 3 exigeances est un joli défi. Nous investissons dans deux piliers de base: la technologie et la formation afin de minimiser les marges d´erreur. Dans de nombreux cas, l´efficacité de nos services ne dépend pas seulement de nous; différents organismes publiques interviennent dans notre travail quotidien, mais même ainsi, nous remuons ciel et terre pour dédouaner les marchandises au plus vite. Pressionné par les horaires de la logistique actuelle, le travail chez PARTIDA ne s´arrête jamais. Nous travaillons tous les jours de l´année, en pause de matin, d´après-midi et de nuit et nous sommes 110 employés répartis entre le bureau d´Algésiras, le PIF et la délégation dans le Port de Motril”.

“Après le veto, la Russie et l´Europe s´approvisionnent de plus en plus au Maroc”.

Partida se spécialise dans les services qui connectent le Maroc avec l´Espagne. Selon Álvaro Partida, “ les échanges de marchandises dans les deux sens est devenu notre routine. Quotidiennement, sans exception, nous dédouanons toute sorte de marchandises: fruits et légumes, textiles, pièces automobiles, marchandises dangereuses, animaux vivants, fruits de mer congelés, etc. Le fait d´avoir commencé dès la minute 1 avec le Maroc nous donne un avantage sur les autres. Nous possédons une connaissance des affaires et du travail du pays voisin déterminante à l´heure d´arriver à un accord avantageux pour les deux parties. Nous visitons ces entreprises marocaines depuis de nombreuses années pour connaître leurs progrès, vérifier leurs prévisions pour les prochaines campagnes et organiser convenablement la logistique pour l´arrivée de leurs camions au port d´Algésiras. Mettre en contact les exportateurs marocains avec les importateurs européens est également un facteur stratégique pour attirer les clients potentiels et leur faire connaître mieux le Maroc et son futur”.

Selon Álvaro Partida, le veto russe imposé à l´Europe a eu une répercussion immédiate sur les échanges de fruits et légumes entre le Maroc et l´Espagne/Europe ces dernières années. “Effectivement, le veto sur l´Europe a provoqué une augmentation importante des exportations du Maroc vers la Russie. Cela nous a-t-il favorisé? Oui, en augmentant le volume des marchandises en régime de transit qui passent par l´Espagne. Les Russes, les Espagnols, les Français, les Hollandais, les Anglais et les Allemands s´approvisionnent de gamme de produits agricoles de plus en plus ample du Maroc”.

L´essor des fruits tropicaux augmente le trafic depuis l´Amérique du Sud et l´Afrique

Le transit des conteneurs entre l´Amérique du Sud et l´Afrique à destination du port d´Algésiras augmente également de façon remarquable avec l´essor des produits tropicaux et subtropicaux.

Le transit des conteneurs entre l´Amérique du Sud et l´Afrique à destination du port d´Algésiras augmente également de façon remarquable avec l´essor des produits tropicaux et subtropicaux.
« Le trafic est en augmentation constante dû à la grande acceptation de ces produits, et fondamentalement, par la mise en place de liaisons maritimes directes et hebdomadaires vers Algésiras depuis les principaux ports sud-américains. Les temps de transit sont vraiment imbattables, depuis le Costa Rica il est de 13 jours et de 7 jours depuis le Brésil, et le port d´Algésiras avec ses infrastructures est préparé pour accueillir ces volumes continus et les fameux “Mega-Ships” capables de transporter jusqu´à 23,000EVP ( TEUs en anglais). L´idée de que certains produits ne peuvent se consommer que durant des mois spécifiques de l´année, comme le melon et l´avocat est totalement dépassée. Nos clients doivent approvisionner les grossistes et les supermarchés durant toute l´année et ils vont où il est nécessaire pour acheter. L´Amérique du Sud a une offre leader en fruits et légumes mais également de nombreux pays africains se font remarquer comme le Sénégal et la Côte d´Ivoire”.

« Nous donnerons aux clients plus d´information en temps réel et de manière transparente”

Il semble qu´il y ait de plus en plus d´information et en temps réel de toutes les opérations, de l´état des marchandises, etc. La technologie avance très rapidement dans ce secteur.

« Nous personnalisons un logiciel qui nous permet d´optimiser la communication interne, de savoir l´état et l´emplacement exact de la marchandise et bien entendu, de fournir au client un service de tracking où il peut observer les progrès depuis son poste de travail. Dans notre cas, une fois les marchandises arrivées au port, elles doivent passer les différentes inspections pour les Douanes, FITO, Santé et SOIVRE. De plus, nous prendrons des photographies de comment les marchandises arrivent d´origine (pallets, emballages, étiquetage, etc.), nous faciliterons les échanges de documents et le plus important, nous informerons quand la marchandise sera approuvée par la Douane. Nous serons donc capables de renforcer la relation avec nos clients en leur offrant l´information en temps réel et de manière transparente”.

2018-09-12T22:29:00+00:00

Leave A Comment